The Menace Home

Success is being able to live life in your own way.

Published on 2012-06-02 and tagged for Ontario

Protecting More Kids From Bullies / Protéger un plus grand nombre d'enfants contre l’intimidation

Friends,
Today, we introduced important amendments to Bill 13, the Accepting Schools Act, our proposed law to stop young people from being bullied at school. The amendments make our goals clear — that every student should feel safe and accepted at school. Students can only be at their very best when they feel safe.
During public hearings on Bill 13, we heard that students need our support in establishing student-led groups. We also heard that it was important that students be able to call those groups a number of different names — including a gay-straight alliance. Words matter. We know the power of words to create fear, pain, spread hatred, homophobia, sexism and racism. When we can name it, we can address it. That's why our amendments would have the Accepting Schools Act clearly lay out protections and supports for all students and make clear that homophobic bullying is not O.K.
Under our amendments, no school board or principal can refuse to allow students to use the name "gay-straight alliance" to describe their clubs. The students' use for their anti-bullying groups will have to be consistent with an inclusive, positive school climate that accepts all students. And school boards will be required to comply with the new law in a way that does not hinder students' freedom of expression under the Canadian Charter of Rights.
It's time to pass the Accepting Schools Act, so every student can feel safe in school.
Please share this email and let the other parties know it's time to pass the Accepting Schools Act — legislation that will prove that we have zero tolerance for bullying.
Thank you,

Laurel Broten
Minister of Education
 

Chers amis,
Nous avons déposé, aujourd'hui, d'importantes modifications au projet de loi 13, Loi pour des écoles tolérantes, notre projet de loi visant à empêcher l'intimidation des jeunes à l'école. Les modifications rendent nos objectifs plus clairs : tous les élèves devraient se sentir en sécurité et acceptés à l'école. En effet, les élèves donnent le meilleur d'eux-mêmes lorsque leur sécurité est garantie.
Durant les consultations publiques sur le projet 13, on nous a expliqué qu'il faut soutenir les élèves qui souhaitent établir des « alliances gai-hétéro » au sein de leur école. On nous a aussi dit qu'il était important que les élèves puissent donner différents noms à ces groupes, dont le terme « alliance gai-hétéro ». Les mots sont chargés de sens. Nous savons qu'ils ont le pouvoir de provoquer la peur et la souffrance, ou de propager la haine, l'homophobie, le sexisme et le racisme. Lorsque nous pouvons nommer le problème, nous pouvons y remédier. C'est la raison pour laquelle nos modifications permettront à la Loi pour des écoles tolérantes d'énoncer clairement les formes de protection et de soutien destinées à tous les élèves et d'expliquer clairement que l'intimidation de nature homophobe n'est pas tolérable.
En vertu de nos modifications, aucun conseil scolaire et aucun directeur ou aucune directrice d'école ne pourra refuser à des élèves d'utiliser le terme « alliance gai-hétéro » pour décrire leurs clubs. L'utilisation faite par les élèves pour leurs groupes de lutte contre l'intimidation devra favoriser un climat scolaire inclusif et positif qui accepte tous les élèves. Les conseils scolaires seront tenus de respecter la nouvelle loi et de ne pas entraver la liberté d'expression des élèves aux termes de la Charte canadienne des droits et libertés. Le moment est venu d'adopter la Loi pour des écoles tolérantes , afin que chaque élève puisse se sentir en sécurité à l'école. Veuillez partager ce courriel et faire savoir aux autres partis que le moment est venu d'adopter la Loi pour des écoles tolérantes, une loi qui prouvera que nous ne tolérerons aucun acte d'intimidation.
Je vous remercie.

Laurel Broten
Ministre de l'Éducation

Click for more